Copyright WOODIA - 2017
Réalisation annei.fr
 
bois extérieurs

Comment les faire durer les bois extérieurs ?

Terrasse, volets, menuiseries, palissades, bardage… Le bois, matériau noble, esthétique et performant, semble idéal, mais il a la réputation d’être compliqué à entretenir. Une idée reçue qui n’est plus d’actualité aujourd’hui : bien mis en œuvre, le bois est un matériau résistant et durable.

 

La bonne essence , au bon endroit
Le choix du bois et la qualité de sa pose sont primordiaux : ils conditionnent, à 90 %, sa durabilité et sa facilité d’entretien. Alors, tous les détails sont importants !

Bien posé
Jamais en contact avec de l’eau stagnante, jamais en contact direct avec le sol ! Il convient de favoriser l’écoulement des eaux de pluie. Pour une terrasse par exemple, prévoir une légère pente ou des lames rainurées.

Bien choisi…
Selon son utilisation (terrasse, carport…), il faut privilégier les bois naturellement résistants : douglas, châtaignier, mélèze, robinier.

Bien préparé
Il est tout à fait possible d’utiliser d’autres essences, mais ceux-ci doivent être traités contre les insectes et les champignons. Ces traitements peuvent être appliqués par le fabricant. De nouveaux procédés de préservation se sont à présent développés et sont parfaitement efficaces, tel que le bois traité thermiquement ou par oléothermie.

Bien protégé
Si on opte pour laisser le bois à l’état naturel, celui-ci, sous l’effet des UV, va acquérir une patine naturellement protectrice de teinte gris-argentée. Si vous désirez garder l’aspect original du bois, ou lui donner une autre couleur, il faudra appliquer une couche de protection de peinture ou de lasure. Certaines de ces protections incluent également des biocides qui vont protéger le bois contre les agressions dues aux champignons, moisissures et autres nuisibles.

Faciles à entretenir
Avec un bois bien judicieusement et bien installé, l’entretien est rapide, économique et durable !

Les bons produits
Opter pour des produits microporeux en phase aqueuse : non filmogènes. Ceux – ci permettent au bois de respirer, de plus, ils sont meilleurs pour le bois et respectent l’environnement. Certains de ces produits sont garantis de 5 à 10 ans.

Suivez les recommandations
Certains produits et certains bois ont besoin d’une sous-couche (bois acides, gras, à fort tanin ou très résineux…).

Les pigments oui, mais raisonnablement
Plus une peinture ou une lasure est chargée en pigments (couleur), plus longtemps elle protègera le bois. Mais méfiance ! Un coloris trop sombre va entraîner un échauffement du bois quand celui-ci est exposé aux rayons du soleil. Sont donc à proscrire, les vernis transparents ainsi que les peintures noires !

Brossage ou ponçage
Avant de passer une couche d’entretien, il faut poncer grossièrement ou brosser le bois : un trop grand nombre de couches peut empêcher la respiration du bois à long terme.

Zéro entretien, c’est possible ?

Tout-à-fait, mais il faut accepter que votre bardage ou votre terrasse prenne une patine grise avec les années ou en choisissant des produits peints en usine. Un nettoyage basique suffit pour une bonne paire d’années !

Conclusion
Tenez compte du degré d’exposition du bois selon son utilisation.
– Optez pour la bonne essence de bois selon sa durabilité et son utilisation.
– Si nécessaire, appliquez un traitement de préservation.
– Selon l’aspect et la fréquence d’entretien recherchés, choisissez une finition adaptée.
– Entretenez régulièrement… si nécessaire !

Je désire un devis pour un garde-corps