Copyright WOODIA - 2017
Réalisation annei.fr

Magazine

Dans 6 mois c’est l’été, et on a naturellement envie de profiter de son balcon, sa terrasse ou son jardin. Pourquoi ne pas aménager votre extérieur selon vos envies. Embellir, fleurir, meublez… Voilà quelques idées comment aménager son extérieur.

 

Le balcon

On pourrait croire qu’un petit espace ne serait pas pratique, mais  avec un peu d’imagination et de créativité, il est tout à fait possible d’optimiser votre balcon pour profiter au maximum de cet espace et s’y reposer, y déjeuner, y pratiquer ses loisirs préférés, etc…

Pour les passionnés de jardinage, de petits bacs à jardiner, pratiques et esthétiques, vont venir apporter une touche de verdure et ainsi participer à l’ambiance et à la décoration, sans empiéter sur votre espace vital.

Pliables, empilables, modulables, les meubles de jardin savent se faire confortable et peu encombrants. Du côté des accessoires enfin, la tendance est à la praticité. Il est possible d’utiliser le garde-corps pour y installer ou y accrocher une multitude d’objets décoratifs ou utilitaires : un petit barbecue, une lampe baladeuse ou un sac de rangement.

La terrasse

Dans la tendance du in/outdoor, on considère aujourd’hui la terrasse comme une vraie pièce à vivre supplémentaire, dont on entend profiter au quotidien, pour y manger au soleil en famille ou entre amis, s’y allonger, pour un moment de farniente, organiser des soirées. Si l’objectif est d’y créer un vrai cocon douillet, un cadre confortable, pas question en revanche de subir le voisinage lors de ces moments privilégiés. La solution ? Les systèmes d’occultation, comme les brise vues ou les panneaux mobiles, pour se protéger facilement des regards indiscrets et conserver son intimité.

Côté plantations, place aux pots déco et élégants, aux bacs à fleurs en bois aux formats variés afin d’y créer du rythme, et agrémenter l’espace de plantes diverses et égayer sa terrasse. Mais aussi aux mini potagers, très pratiques pour faire pousser les plantes aromatiques ou les tomates cerises pour l’apéro !

Le jardin

De nos jours, le jardin est perçu comme une véritable prolongation de l’habitation. Pour y retrouver le même confort qu’à l’intérieur, il n’y a pas à hésiter ! On peut y concevoir une parfaite réplique de notre intérieur cosy, un salon de jardin en bois, un canapé, des fauteuils et une table basse, des luminaires, prévus spécialement pour un usage en extérieur, et pourquoi pas un tapis !

L’extérieur, c’est également la possibilité d’ activités diverses en famille. Pourquoi ne pas proposer aux petits de s’occuper d’un lopin de terre pour y faire pousser fleurs et légumes ? Ou installer un poulailler, très  tendance en ce moment, un portique de jeux en bois, une cabane en bois ! Et pendant que les petits seront occupés dans leur cabane, bien à l’abri des regards des adultes, les grands auront le temps de préparer la soirée qui se déroulera en bonne compagnie, autour du barbecue.

La piscine

Une piscine dans le jardin ou sur la terrasse apporte un luxe supplémentaire à votre extérieur et ajoute un atout formidable à votre maison. Si vous habitez éloigné de la mer, c’est aussi une excellente façon de prendre un bain rafraîchissant en été. Il est tellement tentant de sortir sur la terrasse et se rafraîchir dans l’eau en soirée !
Avoir sa propre piscine semble souvent un rêve hors de portée, mais il n’est pas forcément aussi inaccessible qu’il n’y paraît. Un platelage en bois est beaucoup plus facile à façonner en fonction de la forme de la piscine et ne nécessite pas les mêmes drainage et lissage coûteux que le béton.

 

Vous avez à présent, toutes les cartes en main pour vous constituer une belle terrasse, balcon ou jardin pour passer quelques moment au calme entouré de verdure. À vous de jouer !

Nous recherchons un POSEUR TERRASSE H/F

 

Vous avez une bonne expérience dans le métier du bois, venez rejoindre l’équipe de Woodia Terrabois spécialiste des terrasses en bois en Alsace.

CDD ou CDI selon profil

Vos missions : pose de différents types de structure et de platelage de terrasse, ainsi que la pose de pergola, store et garde-corps.

Diplôme : BEP – CAP menuiserie

Permis : CACES et BE serait un plus 

Vous êtes motivé, automne et minutieux et avez une expérience de 5 ans minimum dans le métier de menuiserie extérieure n’hésitez pas à envoyer votre candidature : e.fleith@woodia.fr

Le bois et le matériau composite s’intègrent harmonieusement dans le jardin avec leur aspect naturel. Les deux matériaux créent une atmosphère chaleureuse et incitent à la détente sur la terrasse.

Quelle est la différence entre le composite et le bois ?

Les lames de terrasse en bois tendre ou en bois dur sont un revêtement très naturel. Le grain et les trous de noeuds le rendent vivant et en interaction avec les plantes, un concept global harmonieux est créé. Par rapport au composite, le bois est cependant plus exigeant en entretien et moins résistant aux intempéries, mais aussi moins cher et neutre en température.

Le composite ou WPC ( Wood Polymer Composites), est un mélange de fibres de bois, de composants plastiques et de divers additifs tels que des bloqueurs de lumière UV, des liants et des pigments colorés. Cette combinaison crée un matériau aussi robuste que facile d’entretien et qui ressemble au modèle naturel. Les planches de terrasse en composite ne se fendillent pas et ne sont pas grises, mais elles sont aussi un peu plus chères et se réchauffent davantage lorsqu’elles sont exposées au soleil.

Les lames en bois

Avec son caractère chaleureux, le bois a une influence décisive sur le style de la terrasse. Semblable au parquet, il crée une atmosphère naturelle qui peut être aussi rustique que contemporain. La surface est striée ou lisse selon le profilé. Les résineux plus tendres comme le mélèze ou le sapin de Douglas sont plus sujets à l’éclatement que les feuillus comme le bambou, ou le robinier. Le bois ne se réchauffe pas de la même manière que le composite, même en plein soleil, mais il dégage toujours une chaleur agréable.

Par rapport aux matériaux composites, les revêtements de sol naturels nécessitent plus d’entretien et sont moins résistants aux intempéries. Cependant, la résistance varie en fonction du matériau de base et de son traitement. Les bois feuillus de haute qualité sont plus durables que les planches composites lorsqu’ils sont traités en conséquence.

Selon leur qualité, les lames doivent être nettoyées plus ou moins souvent et traitées avec une huile d’entretien. Le processus naturel du grisonnement peut également être évité par des moyens appropriés.

Par rapport aux lames composites à haute teneur en matière plastique, les bois feuillus domestiques sont écologiquement plus inoffensifs et les produits en bois pur sont plus faciles à recycler ou à réutiliser. 

Les lames en composite

Au premier coup d’œil, le composite ressemble au bois, mais la surface est aussi uniforme que le plastique. Comme la surface ne se fend pas, il est beaucoup plus confortable d’y marcher pieds nus, mais elle peut chauffer très fortement à la lumière directe du soleil. Par rapport à son homologue naturel, le matériau composite apparaît plus moderne et un peu plus sobre.  

La proportion de bois varie entre 50 et 90 % selon le fabricant. Une caractéristique typique des lames de terrasse en composite est le mûrissement de leur couleur après l’installation : En règle générale, le matériau s’éclaircit légèrement. La variation de la couleur de base des planches due au rayonnement UV et à l’humidité dépend, entre autres, de leur intensité et de la qualité des planches.

Dans les produits composite de haute qualité, la couleur diffère de la couleur d’origine d’environ dix pour cent après maturation. La différence peut être d’autant plus grande que la proportion de bois est plus faible. En général, les tons de base intensifs changent plus clairement que les tons clairs. Un brun foncé s’éclaircit donc plus qu’une crème douce. Après maturation, cependant, la couleur est conservée pendant une longue période.

Conseil : Exposez les planches au soleil, au vent et aux intempéries pendant quelques semaines exactement à l’endroit où la terrasse doit être construite plus tard. Ensuite, vous pouvez suivre le changement de couleur et décider de la couleur de base souhaitée.

A vous maintenant de choisir le revêtement de terrasse qui vous convient le mieux !

Je désire un devis pour une terrasse bois ou composite

Le bois est tendance, écologique, renouvelable, noble. Néanmoins, il est bon d’en connaître l’origine, surtout s’il s’agit d’un bois exotique dont l’origine pourrait être douteuse (forêts exploitées de façon non durable ou illégale).

Par conséquent, il est fortement conseillé de choisir un bois dont la traçabilité est irréprochable : un bois certifié par un label PEFC ou FSC 

Un enjeu environnemental

Afin de prévenir la déforestation non contrôlée, l’épuisement des ressources et la disparition de la biodiversité, il est essentiel d’opter pour des bois labellisés. En effet, ces labels ne protègent pas uniquement les forêts, mais également les habitants (hommes et animaux) vivant dans les forêts d’Amérique du Sud, d’Afrique et d’Asie et dont l’espace s’amenuise d’années en années suite à une sur-exploitation des zones boisées de leurs territoires.

Qu’il s’agisse de bois de chauffage, de bois de construction pour terrasses, parquets, lambris, mobilier et même papier, l’utilisation de ces produits ne doit pas être pris à la légère. Pour acheter responsable, il faut lire les étiquettes.

Quelques chiffres :
  • Dans les années 90, le commerce mondial du bois a augmenté de 60%
  • 12 millions d’hectares de forêt dans les zones tropicales ont disparus durant cette même période.
  • Selon le WWF, 40% du bois arrivant en France et 65% de la production mondiale de bois serait issu de coupes illégales.

En parallèle, la démarche des consommateurs a évoluée positivement. En effet, de nouvelles habitudes d’achat plus respectueuses de l’environnement sont à présent entrés dans les moeurs. Plus de 48% des utilisateurs de bois dans le secteur de l’ameublement, et près de 45% des acheteurs de parquets et terrasses, déclarent être attentifs à la certification et la labélisation des essences de bois.

Les labels FSC et PEFC

Dans l’hexagone et dans la plupart des pays de l’union Européenne, deux labels font office de critère : PEFC et FSC.

Ces deux labels sont reconnus par les professionnels du bois, et les produits qui en bénéficient sont de plus en plus nombreux sur le marché. Ils s’appuient sur l’éco-gestion des forêts. Ces labels garantissent :

  • La protection des sols, de la faune et de la flore et de l’équilibre des écosystèmes
  • La re-plantation des arbres après les coupes.
  • Le respect des populations indigènes vivant dans ces forêts
  • Le respect des conditions de travail des ouvriers forestiers

Pour qu’un bois soit admissible à un de ces labels, il faut que la forêt dont il est originaire soit elle-même certifiée, mais aussi que chaque maillon de la chaîne de production et de fabrication soit certifié et vérifié.

Le label FSC

FSC (Forest Stewardship Council) est une organisation non gouvernementale et indépendante. Depuis 1993, le label FSC englobe 117 millions d’hectares de forêt du globe, soit 7% des forêts mondiales. 18.000 entreprises y sont affiliés et certifiées. FSC bénéficie du soutien WWF et de Greenpeace.

Le label PEFC

PEFC (Program of the Endorsement of Forest Certification). Créé en 1999 par deux propriétaires forestiers européens, l’organisation de PEFC au niveau international, national et régional.

Le PEFC est soutenu par France Nature Environnement. Ce label concerne 180 millions d’hectares de forêt dans une trentaine de pays du monde (soit environ 6% des surfaces forestières exploitées au niveau mondial), dont 5 millions en France. 1900 entreprises en France y sont affiliés.sp;

 

Soucieux de notre avenir et afin de préserver notre environnement, les essences de la gamme Woodia s’inscrivent dans la démarche de développement durable : traitement écologique, bois provenant des forêts gérées ou bois composite. Tous nos produits extérieurs détiennent un label certifiant la bonne gestion des forêts (PEFC ou FSC).

Camping-car, caravane, remorque pour bateau, etc… Un carport offre une solution économique et pratique pour tous les types de véhicules de vacances et de loisirs.

 

Prendre la route avec un camping-car ou faire l’expérience de l’eau avec un bateau à moteur est de plus en plus populaire. Mais où aller quand le véhicule n’est pas utilisé le restant de l’année ? Le stationnement permanent n’est pas possible sur les stationnements publics ou dans la rue. La location d’un garage ou d’un parking est généralement très cher et aucun camping-car ne rentre dans un garage pour la voiture.

Un carport offre une place de stationnement sécurisée et peu coûteuse.

 

Un camping-car ou un bateau à moteur trouvera tout naturellement sa place sous un carport. Le véhicule sera protégé des intempéries. La pluie, la tempête, la neige, les fientes d’oiseaux ou le pollen ne peuvent plus  endommager la peinture et la surface.
Surtout lorsque le camping-car n’est pas utilisé pendant l’hiver, le carport présente de nombreux avantages. Non seulement le montage d’un carport se fait relativement rapidement, mais la construction ouverte assure une bonne ventilation du véhicule. La bonne circulation de l’air empêche la corrosion et la rouille et le stationnement sous le toit ouvert est relativement facile.
Un autre avantage est la possibilité de personnaliser l’abri d’auto, tant au niveau de la couleur que du choix des matériaux. Que le toit soit transparent, végétalisé, plat ou en arc, la diversité du design est multiple.

La planification de l’abri d’auto comporte quelques particularités

Mais avant d’entrer dans les détails, il y a quelques éléments à prendre en compte lors de la planification d’un carport. La hauteur minimale d’entrée doit être prise en compte lors de la planification d’une place de stationnement couverte pour un camping-car.
Un autre avantage est, que l’emplacement d’un carport est relativement flexible et s’adapte très facilement aux conditions structurelles de la propriété. Un abri d’auto peut être construit soit comme une extension ou comme structure indépendante, soit en forme de L, si l’endroit désiré est un coin d’une maison.

Choix des matériaux pour un abri d’auto

Habituellement, le matériau de base du carport est le bois, mais l’aluminium est aussi un matériau très commun et durable, il est aussi très moderne et élégant et offre de nombreuses possibilités de design.
Avec un peu de planification, le carport pour les véhicules de loisirs est rapidement construit et offre une alternative rentable aux sites que l’on doit louer, qui sont souvent très coûteux.

Je désire un devis pour un carport

Vous avez décidé de poser une terrasse en bois et vous hésitez entre faire appel à un artisan, passer par un magasin de bricolage ou vous lancer vous-même. En effet, choisir un partenaire pour réaliser ce travail n’est pas toujours chose aisée. Voilà pourquoi nous conseillons de passer par un professionnel de la terrasse bois.

 

 

Pourquoi passer par un professionnel ?

 

L’expérience
En effet seul un artisan avec de solides années d’expériences saura vous accompagner dans la réalisation, mais également l’expertise de votre terrasse en bois.  Optez pour une entreprise à taille humaine, apte à vous proposer une analyse de votre projet, des conseils sur les procédés et matériaux les plus adaptées ainsi qu’un service technique et d’après-vente de grande qualité. Faites réaliser une étude personnalisée de vos besoins pour des réalisations sur-mesures

Les retours clients
Avant de vous décider pour un artisan ou une entreprise, renseignez-vous sur sa réputation, consultez son site internet, découvrez ses réalisations, les avis clients etc…. Pour poser votre terrasse bois, il faut plus qu’un simple prestataire de service en aménagements extérieurs, c’est un véritable partenaire de votre projet dont vous aurez besoin. L’artisan doit être capable de vous accompagner à chaque étape de l’installation, il doit aussi prendre en compte vos souhaits, vos choix esthétique ainsi que la configuration du terrain pour faire aboutir votre projet dans le temps imparti et conformément au devis établi.

Le savoir-faire
Une relation de confiance avec votre poseur de terrasse est un bon point de départ, mais être épaulé, c’est bien mieux. Un bon artisan digne de ce nom dispose d’une équipe d’experts dédiée à votre projet afin de vous offrir les meilleures prestations possibles. Chaque étape de la construction mérite d’être analysée par un expert dans son domaine, par rapport au type de projet que vous avez défini, comme :

  • La pose d’une terrasse (avec ou sans piscine)
  • L’installation d’un garde-corps de qualité et dans les normes de sécurité
  • La rénovation d’une terrasse en bois ancien
  • L’extension d’une terrasse de jardin
  • La création d’une extension de maison
  • L’installation de brises-vues ou d’une clôture
  • Etc.

 

 

Tous ces projets nécessitent un soin et une écoute particulière et c’est précisément ce que l’on demande à une entreprise qui va intervenir à la maison.Elle doit faire montre d’un savoir-faire important ainsi qu’un sens de l’innovation permanent. Elle doit veiller aux nouvelles technologies dans le domaine de la terrasse en bois afin de garantir performances, durabilité, respect de l’environnement et robustesse.

Un show-room

Un showroom pour une meilleure visualisation de votre projet.
Préférez une entreprise disposant d’un espace d’exposition de leurs produits. En passant dans les locaux, vous pouvez découvrir les produits et services que l’artisan peut mettre à votre disposition ou encore d’une présentation de projet complet sur écran. Prenez le temps d’exposer votre projet, les experts seront à votre écoute.

Je désire un devis pour une terrasse

Généralement associée aux vastes terrasses du Sud de la France et aux villas insolites, la pergola bioclimatique n’est pourtant pas réservée aux grands espaces et aux climats méditerranéens !

Adossées à la façade ou en îlots, petites structures à un module ou grandes terrasses à plusieurs baies, tous les goûts sont permis en matière de pergolasAccessoirisée, la pergola permet de profiter de sa terrasse dès les premiers rayons du soleil. Une pergola permet également de profiter des dernières belles journées d’automne tout en se protégeant de la fraîcheur et des intempéries.
La pergola bioclimatique s’adapte à toutes les configurations.  Vieille maison aux murs en pierres apparentes, petit espace atypique, cour de maison de ville, chalets en stations de ski, etc..

 

Pratic conçoit et réalise des protections solaires depuis 1960. Dès le départ, la société s’est affirmée comme une entreprise de référence sur ce secteur. Pratic se distingue par le caractère innovant, la qualité et le confort maximum de ses produits. Elle propose des solutions optimales pour se mettre à l’abri du soleil, du vent et de la pluie. Grâce à leur design unique et typiquement italien, elles subliment les espaces extérieurs. De la conception du projet jusqu’au produit fini, Pratic s’engage au quotidien pour offrir de l’excellence.

Pergola NOMO : une structure nouvelle génération

Réalisée entièrement en aluminium et équipée de couverture avec store coulissant sur rails, la pergola NOMO représente une structure de nouvelle génération. Composée de modules aux dimensions de 550 x 700 cm, cette pergola donne vie à des espaces protégés, indépendants et élégants.

Les “plus” de la pergola NOMO

  • Structure en aluminium avec composants en inox
  • Fermetures périmètre zip intégrées dans la structure, modèle Raso (optional)
  • Couverture Tecnic ouvrante avec toile en PVC occultante, imperméable, ignifuge, très stable, commandé par moteur, actionnable par télécommande
  • Toile sur mesure: pose libre («autoportée»); pose murale; modulable (possibilité de fixation à des structures ou supports préexistants)
  • Descentes de gouttière périmétrales intégrées à la structure
  • Opera a été soumise aux essais d’étanchéité à l’eau par l’Institut Giordano en simulant une précipitation de 369 mm par heure à une pression de 3,4 bar pour un temps indéfini
  • (Nomo 550 x 700 cm avec deux gouttières )

Pergolas Opéra et Vision : la gestion des éléments

Grâce à une modulation naturelle du vent et de l’ensoleillement, les modèles de pergolas Opera et Vision sont destinées à offrir un confort maximum de gestion de température, lumière et ventilation. Leur structure contribue à assurer une climatisation complète puisqu’elles sont également conçues pour protéger de la pluie.
Avec les modèles Opéra et Vision, il est donc possible de créer des espaces en plein air dont on peut profiter toute l’année. La pergola Opera intègre une couverture pare-soleil dans une structure entièrement en aluminium, intégrable avec les fermetures verticales Raso, afin de satisfaire les exigences de protection totale.
Synthèse d’une solution permettant de gérer l’intensité de lumière ou d’ombre désirée grâce à des ailes orientables, Vision permet de créer des espaces personnalisés, sur mesure et avec le climat souhaité. Opera et Vision sont complétées par  un éclairage LED  à variation d’intensité.

OPERA

Avec son design élégant et raffiné, Opera dispose d’une couverture ombrageante au cadre intégralement en aluminium. De plus, des éléments de fermeture verticaux permettent de répondre aux besoins de protection complète.

  • Lames orientables avec rotation jusqu’à 140° et positions intermédiaires
  • Autoportant ou adossé au mur
  • Gouttière de contour et d’évacuation des eaux pluviales intégrée dans les montants
  • Opera a été soumise aux essais d’étanchéité à l’eau par l’Institut Giordano en simulant une précipitation de 369 mm par heure à une pression de 3,4 bar pour un temps indéfini (Opera 450 x 600 cm avec deux gouttières )

 

VISION

Synthèse parfaite d’une solution permettant d’obtenir différentes intensités de lumière et d’ombre grâce à la simple ouverture et fermeture des lames pivotantes : Vision permet de créer des espaces personnalisés et sur mesure, en fonction du climat désiré.

  • Lames ombrageantes orientables avec rotation jusqu’à 140° et positions intermédiaires
  • Autoportant ou adossé au mur
  • Gouttière de contour et d’évacuation des eaux pluviales intégrée dans les montants
  • Vision a été soumise aux essais d’étanchéité à l’eau par l’Institut Giordano en simulant une précipitation de 369 mm par heure à une pression de 3,4 bar pour un temps indéfini
  • (Opera 450 x 600 cm avec deux gouttières )

 

Store T-Hide

Le store T-Hide est un store avec conteneur de protection de la collection Pratic, qui offre les meilleures performances. Ses dimensions atteignent 710 cm de largeur et 400 cm de profondeur.
Le tissu et les composants techniques sont accueillis et protégés par le conteneur qui, grâce à la parfaite correspondance entre structure et la partie avant, se transforme en un élément esthétique, même lorsque le store est fermé.
Le store peut être équipé d’un volant avant rétractable, pouvant être actionné à l’aide d’une télécommande, pour une protection supplémentaire contre la lumière du soleil. T-Hide peut être complété par un système intégré de spots à LED à intensité variable, pour un éclairage de nuit suggestif de l’espace se trouvant en-dessous. Toutes les fonctions peuvent être commandées par une télécommande ou une application pour smartphones.

 

 

On a commencé à parler la première fois de gestion durable d’une forêt en 1993 lors d’une conférence à Helsinki.

Le concept : la gestion et l’utilisation des terrains boisés de telle manière qu’elles conservent leur variété biologique, leur productivité, leur capacité de régénération pour les futures générations et qu’elles occasionnent pas de torts à d’autres écosystèmes.

Comment ces objectifs peuvent s’appliquer à l’ensemble de la filière bois ? Pour ce faire, deux labels ont été créé qui définissent les critères pour gérer une forêt conforme à la situation géographique, socioculturelle et économique.

Que représentent ces labels ?
  • une démarche volontaire du gestionnaire de forêt ;
  • un référencement des éléments concernants la gestion durable des forêts ainsi que la considération des ressources et la gestion à longue échéance ;
  • une assimilation de l’évolution dans le temps visant une gestion durable, une forêt prend du temps à se transformer ;
  • La création d’un processus contrôle indépendant et une collaboration des acteurs concernés par la forêt dans le mécanisme de certification.

L’année dernière encore, mondialement 340 millions d’hectares sont labellisés PEFC et 200 millions d’hectares FSC.

A quoi servent ces labels ?

Ces labels autorisent l’achat de bois venant d’une forêt gérée durablement ne contribuant pas à la déforestation.
Pour acquérir ce bois “éco-géré”, on peut faire confiance FSC (Forest Stewardship Council) ainsi qu’au label PEFC (Programme for the Endorsment of Forest Certification Schemes). A l’échelle mondiale, ces deux certifications obligent les exploitants de forêts et les acteurs de la filière bois à respecter le principe de gestion « durable ».
Et cela vaut aussi bien pour une terrasse en bois, que des meubles, du papier, du charbon de bois, etc…. Il est donc préférable pour la planète d’opter pour des produits estampillés FSC ou PEFC, mais également veiller à l’origine géographique, la durabilité de l’essence, la qualité de la mise en oeuvre, etc.

 

 

Les principes d’une gestion forestière durable

Une gestion durable se caractérise par un équilibre entre économie, écologie et fonction sociale. Cela veut dire :

  • Respecter la législation
  • Ne pas recueillir plus que ce que la forêt ne donner
  • Après la récolte : laisser la forêt se régénérer naturellement ou procéder à une replantation d’arbres
  • Préserver et augmenter la bio-diversité
  • Préserver de grandes surfaces boisées
  • Préserver les forêts à haut intérêt biologique
  • Interdiction d’utiliser des produits chimiques nocifs
  • Interdiction d’essences génétiquement modifiés
  • Préférer le travail local
  • Tenir compte de la locale
  • Respecter les droits traditionnels locaux et les habitudes locales

 

Dans cet article, nous vous proposons un petit lexique du bois, afin de découvrir les termes les plus utilisés lorsqu’on parle de bois et de construction bois. 

Aubier
Partie du tronc qui se situe entre le cœur et l’écorce

Autoclave
Caisson dans lequel on met des bois pour les imbiber d’un produit qui va traiter le bois en alternant des cycles de vide et de pression.

Bardage
Lames de bois qui couvrent la façade d’une habitation. Le bardage est généralement posé horizontalement, avec 3 types de pose possibles : la pose à recouvrement ou en clin, la pose à chevauchement et la pose à embrèvement (emboîtement par rainures et languettes).

Bois d’ossature
Bois employé pour les éléments de structure d’une maison ou d’un autre bâtiment.

D.T.U
Les DTU (Documents Techniques Unifiés) sont des documents qui relatent le règlement des techniques relatives à l’exécution des travaux de bâtiment. Ils sont reconnus et approuvés par les professionnels de la construction et servent de référence aux experts des assurances et des tribunaux. Si ce règlement n’est pas respecté, cela peut peut entraîner l’exclusion des garanties offertes par les polices individuelles de base.

Duramen

Cette partie interne du tronc, correspond au bois parfait, mais ses cellules se chargent de dépôts de sécrétions et de pigments, le faisant paraître plus foncé que l’aubier. Le duramen est généralement moins enclin aux agressions biologiques que l’aubier.

 


Elancement
Rapport entre l’épaisseur et la largeur d’une lame : une lame de 150mm de large et de 20 mm d’épaisseur a un élancement de 150/20=7,5

Emmarchement
Longueur utile des marches d’un escalier.

Entraxe
Distance séparant les axes parallèles de deux colonnes, barreaux ou balustres successives.

FSC

(Forest Stewardship Council), ou Conseil de bonne gestion forestière, est une organisation non gouvernementale qui veille et certifie l’exploitation raisonnée et la gestion durable des forêts dans tous les pays.

 

 

Grisaillement
Effet dus aux rayons du soleil et à la pollution qui fait perdre au bois sa couleur naturelle sur quelques centièmes de millimètre. Ce changement de teinte n’affecte en rien la résistance de la terrasse dans le temps.

Lambourde :
Pièce de bois horizontale, fixée le long d’un mur ou accolée contre une poutre, pour porter les abouts des solives d’un plancher

Ossature bois

Technique de construction bois qui consiste à d’abord construire un « squelette » fait de poutres de bois porteuses entre lesquelles est placé une matière isolante (laine de verre, de roche ou chanvre…). Cette structure est par la suite fermée, généralement par du bardage à l’extérieur, parfois par des panneaux recouverts de crépi.


Platelage
Ensemble de planches ou de madriers assemblés bord à bord

Plot
Pièce verticale porteuse en béton ou en polypropylène. Peut être réglable.

Traitement par autoclave
Le bois est un matériau robuste. Mais pour certaines essences plus fragiles destinées à être surexposées aux intempéries (bords de mer…), un traitement autoclave est nécessaire pour renforcer leur résistance. Ce traitement permet également de protéger le bois des attaques d’insectes xylophages ainsi que des champignons. Le traitement par autoclave consiste à insérer le bois dans un caisson hermétique puis à créer un vide d’air. Ensuite, le bois est imprégné de produit jusqu’à remplissage complet de toutes les cellules du bois. Pour y parvenir, ce procédé est réalisé sous pression.

 

En France métropolitaine on dénombre 16,3 millions d’hectares de forêts, répartis sur l’ensemble du territoire, selon une dernière étude de l’inventaire forestier national.

Cela équivaut presque à 30% de sa superficie ! À elle seule, la France héberge 10% de toutes les forêts européennes, elle fournit une des meilleures biodiversités, et est le quatrième pays le plus boisé après la Suède, la Finlande et l’Espagne.

Une forêt c’est quoi ?

La forêt est une zone d’une superficie d’au moins 5 000 m2 avec des arbres atteignants une hauteur de plus de 5 mètres à maturité, un couvert boisé de plus de 10 % et une largeur moyenne d’au moins 20 mètres. Elle exclut les terrains boisés dont l’utilisation principale du sol est agricole ou urbaine.
Les bosquets, territoires occupant une superficie supérieure ou égale à 500 m2 et inférieure à 5 000 m2 avec un couvert boisé de plus de 40 %, sont exclus de cette définition.

 

La forêt diminue-t-elle ?

Sur notre territoire, la superficie des forêts augmente de 0,7 % par an, depuis les années 80. Actuellement, la forêt française représente 16,9 millions d’hectares, (31 % du territoire). C’est la superficie la plus grande derrière l’agriculture qui occupe plus de la moitié de la France.
Les raisons de cet essor sont attribuées entre autres à la déprise agricole et au boisement des terres agricoles, et dans une moindre mesure aux changements climatiques qui favorisent la croissance et la productivité des arbres.
Les plus grandes augmentations, sont localisées sur le pourtour méditerranéen ainsi qu’en Bretagne. Dans les régions traditionnellement forestières, comme le nord-est et les landes, la progression est moins importante.

Où trouve t’on le plus de forêts ?

Les trois départements français qui possèdent le plus de forêts sont : la Corse-du-Sud, le Var et les Landes.
Les trois régions les plus boisées de France sont : la Corse, la Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Bourgogne-Franche-Comté.
Huit départements ont un taux de boisement inférieur à 10 % : la Manche, la Vendée, le Pas-de-Calais, la Mayenne, la Loire-Atlantique, le Calvados, les Deux-Sèvres et le Nord.

À qui appartient la forêt ?

Trois-quarts des forêts en France métropolitaine (12,6 millions d’hectares) sont la propriété de personnes privées.
La forêt publique représente 1/4 des forêts françaises. Elle se divise entre les forêts domaniales (1,5 million d’hectares) et les autres forêts publiques (2,7 millions d’hectares), principalement des forêts communales.
Dans les régions de l’ouest, la part des forêts privées est beaucoup plus élevée que dans le reste de la France (+ de 90 %) pour les régions Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire et Bretagne. La région Grand Est est l’unique région où la forêt privée est en minorité (44 %).
Les propriétaires de forêts privées sont libres d’ouvrir ou non leur domaine au public. La majorité optent pour un accès libre et illimité à leur forêt.

Feuillus ou conifères ?

On trouve majoritairement des feuillus dans nos forêts. Ces essences représentent 67 % de la superficie forestière (9,9 millions d’hectares).
Les essences de feuillus se trouvent principalement dans les plaines ou à moyenne altitude. Les essences de conifères sont présents principalement en montagne, dans les Landes, ainsi que dans les plantations plus récentes de l’ouest.
Les essences mixtes se trouvent la majorité du temps en moyenne montagne ou dans les massifs forestiers accueillant les deux autres sortes d’essences.