Copyright WOODIA - 2017
Réalisation annei.fr
 
les 5 classes d’utilisation du bois

Quelles sont les 5 classes d’utilisation du bois ?

Vous décidez de vous faire installer une terrasse. Avant de commencer les travaux, il est important de bien choisir votre bois. En effet, plusieurs critères sont à prendre en compte, comme l’orientation de votre future terrasse, mais le plus important, c’est la classe d’emploi du bois.

 

C’est quoi la classe d’utilisation d’un bois ?

La classe d’utilisation d’un bois est définie par la norme NF EN 335-1 à 3 selon son exposition à l’humidité. On compte 5 classes. Chaque classe définit le niveau de résistance naturel ou par traitement. La durabilité naturelle d’un bois ne s’applique qu’au duramen (le coeur du bois).
L’aubier est par nature non durable, certains bois devront être traités car ils n’offrent pas pas de résistance naturelle. D’autres essences, dont on a enlevé l’aubier sont utilisables sans aucun traitement.

 

Les 5 classes d’emploi

Classe 1 : Les bois secs pour une utilisation en intérieur avec un taux d’humidité inférieur à 20 %. Ces bois sont utilisés pour les menuiseries à l’abri de l’humidité.

Classe 2 : Les bois secs qui peuvent être occasionnellement en contact avec un taux d’humidité supérieur à 20%, comme les ossatures et charpentes.

Classe 3 : Les bois en contact fréquent avec l’humidité, même au-delà de 20%. Ce type de bois est utilisé pour beaucoup de pièces de construction ainsi que les menuiseries extérieures comme le bardage.

Classe 4 : Les bois qui peuvent être en contact permanent avec l’eau douce, ces bois sont davantage stabilisés car ils sont imputrescibles. Certains le deviennent à l’aide d’un traitement, comme le thermopin ou le thermofrêne. Les bois exotiques quant à eux, sont naturellement de cette classe.

Classe 5 :Les bois pouvant être en contact permanent avec l’eau salée, ces bois sont très durables.

Imprégnabilité et nuisibles

Le bois est un matériau naturel et donc soumis aux agressions extérieures, que ce soit l’humidité, les champignons ou les insectes. Il existe des classes de durabilité et d’imprégnabilité, qui sont regroupées dans la norme EN 350-2. Elles sont classées selon les risques biologiques.

Classification de la durabilité naturelle selon :

Les champignons lignivores :

Classe 1 : Très durable

Classe 2 : Durable

Classe 3 : moyennement durable

Classe 4 : faiblement durable

Classe 5 : non durable

 

Les capricornes et les vrillettes :

Pour les capricornes, seuls les bois résineux sont concernés

Classe D : Durable

Classe S : Sensible

Les termites :

Classe D : Durable

Classe M : Moyennement durable

Classe S : Sensible

 

Pour les termites, la classe D n’implique pas nécessairement une résistance totale.

Classe d’imprégnabilité :

Classe 1 : Imprégnable, facile à traiter, le bois scié peut être pénétré complètement avec un traitement sous pression, sans difficulté.

Classe 2 : Moyennement imprégnable, facile à traiter, la pénétration complète n’est pas possible, mais une pénétration latérale de plus de 6 mm peut être atteinte dans les résineux et une large proportion des vaisseaux peut être pénétrée dans le feuillus, après 2 ou 3 h de traitement sous pression.

Classe 3 : Peu imprégnable, difficile à traiter, 3 à 4 h de traitement sous pression ne peuvent donner plus de 3 à 6 mm de pénétration latérale.

Classe 4 : Non imprégnable, peu de produit de préservation est absorbé même après 4 h de traitement sous pression. Pénétration latérale et longitudinale minimale.

 

Tags: