Copyright WOODIA - 2017
Réalisation annei.fr
 
forêt éco-gérée

Une forêt éco-gérée c’est quoi ?

On a commencé à parler la première fois de gestion durable d’une forêt en 1993 lors d’une conférence à Helsinki.

Le concept : la gestion et l’utilisation des terrains boisés de telle manière qu’elles conservent leur variété biologique, leur productivité, leur capacité de régénération pour les futures générations et qu’elles occasionnent pas de torts à d’autres écosystèmes.

Comment ces objectifs peuvent s’appliquer à l’ensemble de la filière bois ? Pour ce faire, deux labels ont été créé qui définissent les critères pour gérer une forêt conforme à la situation géographique, socioculturelle et économique.

Que représentent ces labels ?
  • une démarche volontaire du gestionnaire de forêt ;
  • un référencement des éléments concernants la gestion durable des forêts ainsi que la considération des ressources et la gestion à longue échéance ;
  • une assimilation de l’évolution dans le temps visant une gestion durable, une forêt prend du temps à se transformer ;
  • La création d’un processus contrôle indépendant et une collaboration des acteurs concernés par la forêt dans le mécanisme de certification.

L’année dernière encore, mondialement 340 millions d’hectares sont labellisés PEFC et 200 millions d’hectares FSC.

A quoi servent ces labels ?

Ces labels autorisent l’achat de bois venant d’une forêt gérée durablement ne contribuant pas à la déforestation.
Pour acquérir ce bois “éco-géré”, on peut faire confiance FSC (Forest Stewardship Council) ainsi qu’au label PEFC (Programme for the Endorsment of Forest Certification Schemes). A l’échelle mondiale, ces deux certifications obligent les exploitants de forêts et les acteurs de la filière bois à respecter le principe de gestion « durable ».
Et cela vaut aussi bien pour une terrasse en bois, que des meubles, du papier, du charbon de bois, etc…. Il est donc préférable pour la planète d’opter pour des produits estampillés FSC ou PEFC, mais également veiller à l’origine géographique, la durabilité de l’essence, la qualité de la mise en oeuvre, etc.

 

 

Les principes d’une gestion forestière durable

Une gestion durable se caractérise par un équilibre entre économie, écologie et fonction sociale. Cela veut dire :

  • Respecter la législation
  • Ne pas recueillir plus que ce que la forêt ne donner
  • Après la récolte : laisser la forêt se régénérer naturellement ou procéder à une replantation d’arbres
  • Préserver et augmenter la bio-diversité
  • Préserver de grandes surfaces boisées
  • Préserver les forêts à haut intérêt biologique
  • Interdiction d’utiliser des produits chimiques nocifs
  • Interdiction d’essences génétiquement modifiés
  • Préférer le travail local
  • Tenir compte de la locale
  • Respecter les droits traditionnels locaux et les habitudes locales

 

Tags:
, , ,